Jul
24
PM
2:44
Page d'accueil Nous contacter Recherche dans le site
Page d'accueil
ES FR EN ÚÑÈí

Moyen Orient Monde arabeMonde islamiqueEuropeAmériqueAsieAfriqueMonde
 
Le Hezbollah accuse l’Arabie : vous voulez un président-employé Attentats du 11/9: les lobbys pro-saoudiens cherchent à accuser l’Iran.Comment? Iran:L’AIEA laisse fuiter des documents confidentiels sur le programme nucléaire Rapport Chilcot : Et maintenant, il faut juger Tony Blair "Pas de preuve de dopage en Russie sauf les propos de Rodchenkov" Le pétrole et le gaz naturel sont (presque) inépuisables L’auteur de l’attentat de Nice aurait-il gagné au Loto peu de jours avant? Fusillade de Munich : un forcené fasciné par Breivik et les tueries de masse L’armée allemande forme des réfugiés pour reconstruire la Syrie Iran: le ministre saoudien Jubeir vit des jours difficiles National Interest explique pourquoi les USA ont peur du Su-27 Les conséquences de la fuite des cerveaux pour l’Europe de l’Est Les forces marines iraniennes se dotent d’un nouveau système antimissile Kaboul : au moins 61 morts et 207 blessés" dans un double attentat-suicide Fusillade de Munich: la majorité des victimes étaient mineures Libye: des milices appellent à l’expulsion des forces françaises Wall Street Journal: les JO ont besoin de la Russie Les Saoud à Tel Aviv, ouvertement et avec fierté! Bahrein:manifestations dans le pays,condamnations australiennes de la répression Pour des vestiges archéologiques, Israël pourrait vider un village palestinien Turquie: l’épuration se poursuit dans les services de sécurité Un jeune homme sème la terreur à Munich en tuant neuf personnes L’Iran condamne l’attaque dans un centre commercial de Munich Fusillade de Munich: 6 morts et plusieurs blessés graves Rapport du Congrès: L’Arabie bel et bien impliquée dans le 11/9
Déplacez vers la droite Arrêt Déplacez vers la gauche
aller à
Articles liés
L’armée allemande forme des réfugiés pour reconstruire la SyrieTurquie: l’épuration se poursuit dans les services de sécurité Moscou a bombardé en Syrie un poste de forces américaines (média)Production de pétrole: la Russie devance l’Arabie saoudite"Pire que Daesh" : comment le Mouvement Noureddine al-Zenki cache son jeu
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
Moyen Orient
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
Le changement des positions étrangères envers la Syrie n’est que médiatique
L’équipe du site

La conseillère politique et médiatique du  président syrien Bachar al-Assad, Bouthayna Chaabane a affirmé que "le changement dans les positions internationales de certains pays envers la Syrie n’est qu'un changement  médiatique", soulignant que "ce qui est exigé c’est un changement sérieux dans la lutte contre le terrorisme, à commencer par certains  pays de la région qui financent ce terrorisme en passant par la Communauté internationale».

S’exprimant lors d’une interview en exclusivité avec notre chaine al-Manar, Bouthayana Chaabane a ajouté : " Il est nécessaire de faire appliquer les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concernant  la lutte contre le terrorisme".




1. Quatre ans après le début de la guerre sur la Syrie ... Comment évaluez-vous la place de la Syrie aujourd'hui tant au niveau de la résistance qu’au niveau de son rôle?


B-C : « La  Syrie a vécu  quatre pénibles années à travers lesquelles le peuple syrien a  offert des sacrifices immenses. Parce qu’il était une cible dans son  unité, dans son patrimoine, son histoire, son identité,  et sa vie commune.

En visant la Syrie, il s’agissait de viser  l'identité de toute la région.  Ce complot a commencé avec  l'occupation américaine de l'Irak en 2003. L'objectif principal de ce ciblage était de diviser les Arabes et de consacrer à l’entité sioniste un rôle régional et international unique en tant qu’ Etat juif entourée par des États ethniques et sectaires.

Nous avons constaté comment ces divisions au  Soudan, en Libye, en Irak, en Syrie et au Yémen ont été nourries par des conflits et des guerres superficielles financés et armés par des puissances étrangères, voire par l'exploitation d'outils locaux, tels les mercenaires ou les milices. Et donc,  la résistance de l'armée et du peuple était essentielle pour la poursuite de la lutte contre ce plan dangereux et aussi pour fournir un modèle aux autres pays arabes, un modèle syrien de surcroit, pour ne pas baisser les bras. Cette bataille qui a lieu  aujourd'hui dans plus d'un pays arabe est existencielle.  Et donc la résistance  est une condition sine qua non à la poursuite de notre existence et à la lutte contre  le sionisme et le  colonialisme afin que les pays arabes puissent résoudre le conflit israélo-arabe au profit de l'identité arabe de la Palestine et pour réaliser la victoire des Arabes dans tous leurs pays ».


2. Comment expliquez-vous la relation entre les takfiristes et  l'ennemi israélien à la frontière sud?


B-C : « Nous avons vu que la relation entre l'ennemi israélien et les terroristes en Syrie est une relation organique. Ils servent d'outils pour l'ennemi. Par conséquent, nos pays ont été entrainés dans de féroces guerres contre ces outils qui n’ont pas été détectés rapidement, c’est pourquoi nous vivons des guerres dangereuses. Surtout que ces outils sont en train de détruire le patrimoine et l'identité culturels de nos sociétés, la structure économique de nos pays dans un plan bien réfléchi et systématique afin de voler à ces pays  leur capacité de vie et à jouer un rôle  régional et international ».


3. Après quatre années sanglantes, qui profite aujourd'hui de la poursuite de cette guerre en Syrie?


B-C : «  Le bénéficiaire de cette guerre contre la Syrie est en premier lieu l’ennemi sioniste et derrière lui tous ceux qui  partagent avec lui son hostilité envers les Arabes, sans compter ceux qui cherchent à s’approprier nos richesses et nos ressources ».


4. Il y a un changement dans les positions internationales Syrie .. Comment voyez-vous ce changement?


B-C : « Aujourd'hui, le changement dans les positions internationales n’est que médiatique, pour qu’il soit sérieux il faut faire cesser le  financement et l'armement des terroristes qui continue d’affluer en  Syrie.

Le véritable changement n’aura lieu que  lorsque les pays régionaux cesseront de financer et d'armer les terroristes et de faciliter leur passage. Mais aussi,  il est nécessaire que la communauté internationale prenne une position forte pour la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité dans la lutte contre le terrorisme, qui prévoit des sanctions contre les  pays ou les parties qui financent ou arment ou facilitent le transit des terroristes ».


5. Quel est le rôle de la Turquie, de l'Arabie saoudite et du Qatar .. Y-a-t-il des changements en faveur de la  Syrie?


B-C : « Le rôle de la Turquie, de l'Arabie saoudite et du Qatar est le même, et il est essentiel  dans le soutien au terrorisme qui frappe la Syrie et  le peuple syrien. Tant que la communauté internationale n'exercera pas de  pression pour faire appliquer les résolutions du Conseil de sécurité, ce rôle se poursuivra contre le peuple syrien et ira à l’encontre des intérêts de la stabilité de la région et de la paix et de la sécurité internationales » .


6. Quels sont les Etats et les parties qui vous soutiennent principalement?

B-C : « Nos alliés dans la région qui sont des alliés de la paix et de la sécurité internationale ont soutenu la Syrie face à ce terrorisme abominable. Nous rappelons en particulier le soutien de la République islamique d'Iran et le Hezbollah dans la bataille menée contre le terrorisme mais aussi la Russie pour  son soutien initial envers la Syrie et sa position contre le terrorisme.

Bref, les Etats et les parties qui ont soutenu le peuple syrien dans cette bataille sont ceux qui croient en la paix et la sécurité et en la mise en œuvre de la légitimité internationale. Nous savons que la paix et la sécurité dans tous les pays du monde  est une question qui implique tout le monde , et donc aucun pays ne peut  vivre sur une île sure quand tout ce qui est autour de lui est en feu. Par conséquent, la lutte contre le terrorisme en Syrie est une lutte contre le terrorisme dans le monde, et la défense de la sécurité et de la stabilité de la Syrie est la défense de la sécurité et de la stabilité de la région et du monde ».

Source: Spécial notre site

17-03-2015 - 19:05 Dernière mise à jour 17-03-2015 - 20:08 | 2854 vus
Nom Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Pays
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
E-Mail Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

Insérez un commentaire

Mot de passe
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
 

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

Insérez un commentaire

Ajoutez le mot de passe

Surnom
E-Mail
Pays
Mot de passe
Confirmation du mot de passe

  Insérez un commentaire

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Ajoutez le pays
Ancien mot de passe
Nouveau mot de passe
Confirmer le nouveau mot de passe

Les commentaires des utilisateurs Nombre de commentaires: 1
1 - LE PRINCIPE US SIONISTE: FAITES ET CROYEZ CE QUE JE DIS ET JAMAIS CE QUE JE FAIS.
Râleur | Senegal 17:47 2015-03-17
Oui on doit combattre le terrorisme? Non, ne vous en prenez pas à Daech et à ses tentacules? Oui à la
démocratie chez les \"blancs\" pas au Bahreïn, ni au Yémen? Non à la dictature dans les pays qui n’ont
pas de ressource pétrolifères, gazières? Oui à la répression dans le \"Hedjaz occupé\" et dans les
émirats du Khalij? Oui au rapprochement avec la Syrie? Non à un quelconque contact avec Bachar? Luttons
contre les takfiris en les armant contre l’Oumma? Oui à un président au Liban, mais qui ne soit pas
proche de la résistance? Les US sionistes barbares sont tous des mythomanes. Guerres et razzia sont
l’éternel leitmotiv. Au diable va.

 

Site de la chaîne AlManar-Liban Dernière mise à jour 24-07-2016 17:24 Heure de Beyrouth
159149095 Visité depuis24-05-2010