Jul
31
AM
5:26
Page d'accueil Nous contacter Recherche dans le site
Page d'accueil
ES FR EN ÚÑÈí

Moyen Orient Monde arabeMonde islamiqueEuropeAmériqueAsieAfriqueMonde
 
En Irak, le Hached Chaabi est désormais une formation officielle Massacre des Merkavas: Voilà comment Israël s’est convaincu d’arrêter la guerre Une autre identité de Joulani. Les massacres du front al-Nosra à ne pas oublier France/attentats: journée d’hommages au prêtre assassiné, l’enquête progresse Inde : deux Saoudiens tués lors d’une bagarre dans une prison Des journalistes emprisonnés en Turquie, Erdogan critique les Occidentaux Sécurité renforcée à l’aéroport d’Amsterdam face à la menace terroriste Un "climat de terreur" pèse sur la justice en Turquie selon un expert Des camps d’entraînement de Daech dans le sud de l’Ukraine? Un pétrole à 35 dollars d’ici la fin de l’année? Arabie : peine de mort contre un mineur pour avoir participé à une manifestation Comment Pokémon Go est-il lié à la CIA? Piratage des Démocrates US: la Russie portera à nouveau le chapeau La Russie construira des brise-glace de combat Le char Terminator, nouvelle arme fatale de la Russie? Les miliciens empêchent les habitants de quitter les quartiers est d’Alep. Des scientifiques nucléaires iraniens en Russie Bombes de Daech: nouvelle tactique? Le nombre d’islamistes présumés en Allemagne multiplié par 24 Nouvelle peau du front al-Nosra : US, Russes et Iraniens rejettent. Erdogan accuse un général américain de "prendre le parti des putschistes" Nasrallah:le projet saoudien échouera. Sa normalisation avec Israël est gratuite Le Su-24 russe abattu par la Turquie avec le "concours" de l’Otan et de l’Arabie Quelque chose se prépare dans le sud syrien...par les USA et Israël Donald Trump s’engage à reconnaître la Crimée comme territoire russe
Déplacez vers la droite Arrêt Déplacez vers la gauche
aller à
Articles liés
Des scientifiques nucléaires iraniens en RussieMaire de New-York: "les dirigeants israéliens veulent Trump à la tête des USA"L’Iran change son image nucléaireNouvelle version: le drone qui a survolé les territoires occupés est russeAffaire des Tablettes achéménides: l’Iran gagne son procés
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
Afrique >> Afrique du Sud
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
Les Brics inquiets pour la Syrie et pour l’Iran

Les pays émergents des Brics ont fait part mercredi de leur préoccupation face à la détérioration de la situation militaire et humanitaire en Syrie et devant les risques d'escalade militaire en Iran.
 
"Nous exprimons notre profonde inquiétude face à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire en Syrie et condamnons l'augmentation des violations des droits de l'Homme et des lois humanitaires internationales alors que la violence continue", ont écrit les leaders des cinq pays (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) dans le communiqué final de leur sommet annuel à Durban.
  
"Nous (...) réaffirmons notre opposition à toute militarisation supplémentaire du conflit", ont-ils ajouté, rejetant toute livraison d'armes à l'opposition armée au président syrien Bachar al-Assad.
 
Pour les Brics, la solution au conflit doit passer par le communiqué de Genève du 30 juin 2012: ce texte, adopté par les ministres des Affaires étrangères des principaux pays concernés par l'avenir de la Syrie, fruit d'âpres négociations avec le ministre russe Sergueï Lavrov, prévoyait notamment la mise en place d'un processus de transition politique mais ne disait rien quant au devenir du président Bachar al-Assad.
  

Ce communiqué reste la pierre angulaire de la position de la Russie, qui fait partie des Brics.
Les cinq pays ont enfin demandé aux parties prenantes de laisser les organisations humanitaires intervenir.
  
Le président syrien avait envoyé un émissaire au président sud-africain avant le sommet pour demander au Brics d'agir pour "arrêter la violence" dans son pays et mettre un terme à la "souffrance" de son peuple causée par les sanctions internationales. 
  
Concernant l'Iran, les Brics ont fait part de leur préoccupation face au risque d'escalade militaire, alors que les Etats-Unis et Israël menacent d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique.

"Nous croyons qu'il n'y a pas d'alternative à une solution négociée au problème du nucléaire iranien. (...) Nous sommes inquiets des risques d'action militaire et de sanctions unilatérales", ont écrit les dirigeants des cinq pays dans leur communiqué.
 

"Nous reconnaissons le droit de l'Iran d'utiliser l'énergie nucléaire à des fins pacifiques dans le cadre de ses obligations internationales et soutenons une résolution des problèmes par des voies politiques et diplomatiques, et par le dialogue", ont-ils souligné.

Source: Agences

27-03-2013 - 19:49 Dernière mise à jour 27-03-2013 - 19:49 | 9008 vus
Nom Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Pays
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
E-Mail Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

Insérez un commentaire

Mot de passe
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
 

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

Insérez un commentaire

Ajoutez le mot de passe

Surnom
E-Mail
Pays
Mot de passe
Confirmation du mot de passe

  Insérez un commentaire

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Ajoutez le pays
Ancien mot de passe
Nouveau mot de passe
Confirmer le nouveau mot de passe

Les commentaires des utilisateurs Nombre de commentaires: 3
1 - CA MARCHE POUR NOUS
MAX | Belgique 20:41 2013-03-27
NOUS ON A ALLAH SOBHANA ET SA NOUS SUFFI ET DE SE QUE PENCE LES GOUROU SIONISTE US ET LEURS VALETS
ARABOTAKFIRIS ET TURC ON S’EN FOU,ET TOUT CHOSE FERA RETOUR A SON CREATEUR?PAR CES TEMPS DE FITNA IL EST
BON DE MOURIR MARTYRE!ALORS IL VA FALLOIR TOUS NOUS AFFRONTER!MAIS AVANT DE MOURIR ON VOUS PRENDRA AVEC
NOUS DANS LA MORT LES TAKFIRIS DANSEUSE DE CABARET US ET TURC ET SIONISTE ET VOUS LES SIOQATAR ET
WAHHABITE YAHOUDIT VOUS Y PASSEREZ AUSSI JUSTE L’HISTOIRE DE VOUS VOIR DE L’AUTRE COTER DE LA BARRIERE
POUR VOIR VOTRE SUPPLICE CAR SEUL ALLAH TRANCHERA!
2 - PAYS DU BRICS, ON S\’EN FOUT DE VOTRE INQUIETUDE ET DE VOS PREOCCUPATIONS CONCERNANT LA SYRIE QUAND ELLES NE MENENT A RIEN? (I)
Râleur | Senegal 14:16 2013-03-28
La situation en Syrie est grave, critique. La communauté internationale assiste sans réaction à ce drame
qui tue touts les jours de plus en plus de syriens. N’évoquons même pas ces sommets de comploteurs qui
agissent impunément. Le plus absurde dans cette guerre que livrent plus d’une cinquantaine de pays à la
Syrie, c’est qu’ils le font ouvertement par l’envoi de mercenaires barbares Takfiris, par l’envoi d’armes
et par leur financement. Alors que les pays dits alliés de la Syrie comme ceux du BRICS ne font que
condamner avec des paroles. Pourquoi accepter des EU les menaces, d’interdire à l’Irak le survol des
avions iraniens
3 - PAYS DU BRICS, ON S\’EN FOUT DE VOTRE INQUIETUDE ET DE VOS PREOCCUPATIONS CONCERNANT LA SYRIE QUAND ELLES NE MENENT A RIEN? (II)
Râleur | Senegal 14:40 2013-03-28
Pourquoi toujours se plier à la menace sioniste de ne pas armer ceux qui sont dans leur droit. Pourquoi
leur ôter le droit de se défendre? Ces monstres sionistes ne sont forts que contre des personnes
désarmées, contre les femmes et les enfants. La Russie, l’Iran, le Brics et touts les pays alliés de la
Syrie, doivent intervenir en tapant sur la table, en envoyant des résistants défendre la Syrie contre les
Takfiris. Le complot n’a que trop duré, trop de sang versé. Les amis de la Syrie doivent s’impliquer plus
que par des condamnations. Prouvez votre sérieux en arrêtant le massacre du peuple syrien. Quand on veut,
on peut!

 

Site de la chaîne AlManar-Liban Dernière mise à jour 31-07-2016 08:09 Heure de Beyrouth
159149095 Visité depuis24-05-2010